| Assurances-auto-non-paiement.com

Définition et histoire de l'assurance en France.

Définition de l’assurance

Comment se définit l’assurance ? c’est une opération par laquelle un individu (l'assureur) s'engage à réaliser une prestation, sous le cadre contrat assurance, au profit d'une autre personne (l'assuré) quand un risque survient et moyennant le paiement d'une cotisation / prime. Le risque est l'objet de l'assurance. Un assuré contracte l’assurance pour se protéger contre des événements dommageables (maladie, décès, incendie, vol,..) ou contre des risques en relation avec certains objets qu'il a (automobile, appartement...).

les 2 grands types d’assurances qui existent :

  • Les assurances de biens qui se basent sur ce que vous possédez (votre patrimoine) et assure donc votre demeure (assurance habitation), votre voiture ou véhicule (assurance auto, bateau, moto,) etc. ;
  • Les assurances d’individu permettent, de couvrir les risques en relation avec votre vie de tous les jours. Elles sont nombreuses et regroupent de divers contrats comme l’assurance scolaire, l’assurance décès la dépendance, l’assurance voyage et aussi la mutuelle santé.


Histoire de l’assurance en France

Lʼhistoire de lʼassurance en France est le résultat dʼune tradition très longue. Le concept dʼassurance remonte aux débuts du transport maritime en Méditerranée et sur lʼAtlantique. Des contrats dʼassurance maritime qui datent du XVe siècle, souscrits à Marseille et à La Rochelle, sont preuves de cette époque. Et à partir des 1686, la Compagnie générale pour les assurances et grosses aventures de France était créée à Paris. Mais la France a également marqué lʼhistoire de lʼassurance moderne mondiale. De nombreuses sociétés françaises ont occupé une place de choix sur les marchés internationaux et de nombreux assureurs étrangers sont présents sur son territoire. Le rôle de la France est pionnier dans le développement des marchés financiers européens, mais aussi dans le financement de chemins de fer et dʼautres infrastructures ainsi que de services tels que lʼassurance. Sans capital français, la première compagnie de réassurance indépendante du monde nʼaurait pas vu le jour. Depuis les débuts de lʼassurance moderne voilà près de 300 ans la France est devenue lʼun des marchés dʼassurance les plus diversifiés et les plus compétents au monde.

L’assurance santé au bénéfice de tous les Français

Notre système de santé est au cœur des préoccupations des Français et son avenir fait actuellement l’objet de plusieurs débats politiques. Les assureurs des produits santé souhaitent contribuer à ce débat aussi en montrant leur volonté d’être bien plus que des complémentaires.
Egalité en matière d’accès au soin, Accompagnement des parcours de soin, de prévention ou de maîtrise des dépenses de santé, les assureurs complémentaires santé veulent, aux côtés des pouvoirs publics, relever tous ces défis. Car ils sont déjà des acteurs majeurs de l’accès au soin : les statistiques disent que 96% des foyers français sont couverts par une complémentaire santé qui participe jusqu’à 13% à la prise en charge des dépenses de santé. Frais d’optique, dentaires ou d’aide auditive, ce taux augmente à près de 70%, 43% et 23%.
Dans ce cas, les membres de la Fédération Française de l’Assurance ont voulu élaborer un livre blanc nommé « Redessiner l’assurance santé au bénéfice d’un système créateur de valeur pour tous les Français ». A travers ce livre blanc, les assureurs santé de la Fédération Française de l’Assurance formulent plusieurs propositions concrètes dans le but d’améliorer le système de santé.
Ces propositions ont pour but de répondre aux attentes de nos concitoyens, notamment en matière d’innovation et de personnalisation des services en santé, et d’aboutir à une meilleure prise en charge par les assureurs en renforçant leur capacité à intervenir efficacement aux côtés de la Sécurité sociale. Ci-dessous les propositions :

  • Adapter le cadre réglementaire existant, celui du contrat responsable, pour redonner à l’assureur des marges d’action au bénéfice des Français.
  • Développer le champ des partenariats avec les professionnels de santé pour élaborer de nouvelles formes de prise en charge et d’accompagnement des citoyens Français.
  • Redéfinir les cadres de prise en charge intégrale par l’assureur dans une stratégie d’efficience collective.
  • Renforcer le partenariat État-assureurs dans les missions de prévention qui reste le point faible du système de santé.
  • Élargir l’accès à une assurance santé à des publics susceptibles de renoncer aux soins en raison de revenus particulièrement limités, en adaptant la fiscalité.